Phénomène mutuel des satellites de jupiter

Ces phénomènes sont dus aux positions relatives que prennent le Soleil, la Terre et deux satellites. La figure ci-dessous explique bien comment les phénomènes mutuels se produisent. Les satellites galiléens ont leurs orbites quasiment coplanaires. Ainsi, quand la Terre passe dans ce plan (i.e. quand la déclinaison jovicentrique de la Terre s'annule), les satellites s'occultent l'un l'autre. De même, quand le Soleil passe dans ce plan, (i.e. quand la déclinaison jovicentrique du Soleil s'annule), les satellites peuvent passer dans l'ombre les uns des autres : il y a éclipse mutuelle. Ces phénomènes, contrairement aux phénomènes "classiques" qui ont lieu en permanence, ne se produisent que tous les six ans. L'absence d'atmosphère sur les satellites galiléens fournit un signal peu bruité et permet une observation précise, et, outre l'instant du phénomène, une durée et une amplitude peuvent être mesurées si l'on dispose du matériel adéquat. 

 

Les quatre principaux satellites galiléens (63 connus à ce jour)

Ganymède d'un diamètre de 5 262,4 kms

Callisto d'un diamètre de 4 820,6 kms

Io d'un diamètre de 3 643,2 kms

Europe d'un diamètre de 3 121,6 kms

 

Time-lapse :  Eclipse rasante des satellites Europe et Ganymède le 31 mai 2015 à 23h10. film réalisé le 31 mai 2015 de 22h47 à 23h23. 49 images issues de films d'une durée de 10s réalisés toutes les 40s

 

 


 

 

 

 

  • Télescope MEADE LX200 ACF 14''

  • caméra BASLER AC640

  • Alignement, addition et prétraitement des images avec AUTOSTAKKER2  traitement avec REGISTAX 5 et 6

  • time-lapse réalisé avec VIRTUALDUB

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now